Français

Les missions

On ne peut parler de l’Oriente sans parler des missions, tout simplement parce que de 1609 sur le territoire des Guaranis, puis 1689 et 1691 pour les territoires Moxos et Chiquitos jusqu’en 1767 lorsque les Jésuites furent expulsés d’Espagne et de l’ensemble des colonies, ces territoires étaient officiellement sous administration missionnaire, et plus particulièrement des missions Jésuites. Elles sont le début d’une orientation déterminante dans cet univers végétal, aujourd’hui encore la vie se déroule à l’ombre de leur influence qui a été plus profonde qu’on peut le penser de prime abord. Si d’autres ordres religieux comme les Franciscains ont également évangélisé, les Jésuites sont les seuls à avoir mis en place une organisation sociale et des règles de fonctionnement d’une société tournée vers le respect de Dieu et de l’être humain conjugué avec l’aspect stratégique des implantations. Même Voltaire anticlérical avéré (mais ancien élève des Jésuites) reconnaîtra la valeur de l’oeuvre accomplie par les Jésuites, tout en continuant à tirer "à boulets rouges" sur leur institution.
 

Entamée en pays Moxos après presque un siècle de piétinement, cette évangélisation si particulière s’est alors poursuivie en pays Chiquitos.

En pays Chiquitos, un père jésuite du nom de Martin Schmidt va avoir une influence déterminante puisque architecte et musicien il va construire la 1ère église à San Javier, puis celles de San Miguel et celle de Conception, le ton est donné, toutes les autres seront construites en s’inspirant de ce style. Quelques 2 siècles plus tard c’est un autre jésuite d’origine suisse, architecte lui aussi qui va se charger de la restauration de ces églises qui seront classées "patrimoine historique et culturel de l’humanité"
 
Ce sont les jésuites qui ont mis en place tout le système économique interne qui perdure aujourd’hui : élevage, tissage, travail du bois, agriculture, organisation des villages et encadrement des populations.
 

Mais il est clair que les Jésuites avaient une motivation différente de celle des autres ordres religieux. Ils évangélisaient certes mais ils mettaient en place les bases d’une société capable de vivre en autarcie complète afin de démontrer le bien fondé de l’engagement de Bartolome las casas lors de la célèbre controverse de Valladolid.

Cet engagement et les résultats obtenus causeront leur perte puisque les Jésuites seront expulsés par le roi d’Espagne de tous les territoires de la couronne en 1768 et l’ordre dissous en 1773. Ces missions avaient aussi valeur stratégique dans la constitution des empires coloniaux Espagnols et Portugais, ce qui a fait dire à l’historien Bolivien R.G. Moreno (déjà cité) que l’expulsion des Jésuites a été "un crime géopolitique". Le vatican ne les oubliera pourtant pas puisque l’ordre sera recréé en 1814 avec toutes ses prérogatives qui sont sans équivalent au sein de l’église catholique.

Conditions de vente - Mentions legales - Liens - Plan du site - contact@labolivie-en-voyages.com - @LaBolivieEnVoyages 2009